dimanche 1 juillet 2018

Maman, maman, mon frère m'a traitée !




Quand les enfants étaient plus petits, il y a quelques années maintenant, ma fille débarquait régulièrement en hurlant, des larmes plein les joues, pour me dire que son frère l'avait traitée. C'était une expression que je ne comprenais pas. "Il t'a traitée de quoi, ma chérie?". Dans mon cerveau rationnel, le verbe "traiter" utilisé de cette façon demandait un complément d'information. En fait, ça voulait "juste" dire qu'il l'avait insultée, blessée, humiliée, agressée... 
Le week-end passé, il y avait une fête pour les 13 ans de ma nièce et mon frère m'a traitée... de Pierre Bellemare. Malgré tout le respect que j'ai pour le grand homme qui en plus nous a quittés récemment, je n'ai pas pu m'empêcher de voir un vieux monsieur avec une grosse voix et des cheveux blancs qui faisait peur à tout le monde. Maman était dans le fond du jardin et j'ai eu un petit peu envie d'aller lui dire  "Maman, maman, mon frère m'a traitée !".
 
Après, je me suis regardée dans ses yeux à lui et je me suis repassé la scène. Assise à la table ronde où on était 7 ou 8, je racontais des histoires et tout le monde m'écoutait. Et là j'ai compris que quand mon frère me disait ça, il me faisait un compliment, avec beaucoup d'amour et un grand sourire.
C'est vrai que les histoires, à raconter ou à écouter, ça me fascine terriblement. Que serait la vie sans histoires ? La mienne manquerait certainement de piment, de "vibrant". Ma grand-mère m'inventait mille fantaisies sur mes "autres" grands-parents ; mon père a toujours adoré prendre le temps de raconter sa journée au repas ; j'ai lu des livres tous les soirs à mes enfants jusque très tard ; j'ai passé plus de 15 ans à produire des dessins animés et depuis presque 10 ans, je fais des pieds et des mains pour faire écrire tout qui participe à mes ateliers.

C'est de cette profonde fascination pour les histoires, entendues, lues ou écrites, que j'ai donné naissance au tarot de l'écrivain. J'ai voulu en faire un outil qui soit accessible à ceux qui adorent le tarot comme à ceux qui ne voient pas ce que c'est. Accessible à ceux qui écrivent depuis des années comme à ceux qui ne s'y sont pas encore essayés. Un outil à emporter partout avec soi pour écrire cinq minutes ou toute la vie.

Cela m'a pris deux années. Alors que j'imaginais les consignes, Zoé Willem, ma chère fille, a illustré 78 cartes. Depuis l'époque à laquelle je faisais référence en début de cette lettre d'information, elle se plaint moins de son frère et vient d'obtenir son diplôme d'illustratrice à Saint Luc avec les félicitations du jury pour un recueil de poèmes écrits et illustrés par ses soins.
Les consignes fonctionnaient, mais pouvaient paraître "touffues". Entre la signification de la carte, les éventuels conseils et mises en garde, les listes, les personnages à créer, les étapes pour un roman, les extraits de John Truby, les questionnaires, les tirages... mes relecteurs se trouvaient un peu perdus. Non seulement mon amie Bénédicte Delanghe a compris l'esprit de mon travail, mais avec sa baguette magique, elle l'a rendu accessible. Elle n'a pas changé un mot et pourtant elle a bougé toutes les lignes. Elle lui a apporté ce supplément d'âme et cet ajout d'intelligence qui donnent forme à l'outil que je vous propose aujourd'hui : un jeu dans une pochette en toile, accompagné d'un syllabus au format PDF mis en page par super Béné.

Voilà, cette fois c'est officiel, le TAROT DE L'ÉCRIVAIN est disponible. Comment se le procurer ? C'est simple.

SOIT en participant aux ateliers d'été où ils seront distribués (jeu dans sa pochette et syllabus en version papier).
À Liège les 23 et 24 août pour une atelier "J'écris une nouvelle avec le tarot" (155€ les deux jours, tarot compris).
À Bruxelles à la Maison de la Francité  du 27 au 31 août  pour un atelier "Réflexion pour un roman (à écrire, en cours ou écrit) avec 22 tirages spécifiques" (335€ pour 5 jours, tarot compris).

SOIT en versant 35€ sur le compte du Choc des Mots BE19 3630 8057 5112 avec la mention "Tarot de l'écrivain" ET en envoyant un mail avec votre nom et votre adresse à lechocdesmots@proximus.be
Vous recevrez alors par la poste le tarot et par mail le syllabus.
 
Je ne peux pas terminer cette lettre d'information avant les vacances sans vous rappeler que vous pouvez vous inscrire aux cycles qui démarrent à la rentrée pour le laboratoire roman (à Liège, Bruxelles ou Chareroi), l'atelier nouvelles en tous genres, (à Bruxelles ou Liège) ma vie n'est pas un conte de fée, autobiographie créative (à Bruxelles, tout nouveau). Également pour l'Atelier Retravail (à Chaumont-Gistoux). 

Les inscriptions sont ouvertes et le nombre de places limité, n'hésitez pas à consulter les lieux, dates et prix en cliquant sur les liens de ce qui vous intéresse. Une fois que vous avez fait votre choix, vous m'envoyez un petit mail à l'adresse lechocdesmots@proximus.be ou me téléphonez au 0494/439840 et votre place sera réservée. Ne vous tracassez pas si vous ne recevez pas de réponse dans l'heure, je pars en vacances lundi prochain et reviens trois semaines plus tard. Ma fille a pour mission d'envoyer les tarots : les enveloppes sont remplies et pré-timbrées ;-)
 
Si vous souhaitez vous faire relire, je peux aussi relire et coacher en individuel et fixer avec vous un rendez-vous dans le courant du mois d'août ou début septembre.

Je vous souhaite le plus bel été imaginable, ou  plutôt inimaginable, encore plus beau que ce dont vous rêvez. Racontez-vous une belle histoire avant de partir et voyez celle que vous écrirez en rentrant...

Bonne écriture à tous !
Ariane

Crédit photo
Zoé: Ariane Payen (collection privée)
Pierre Bellemare : Voici 
Tarot de l'écrivain: Zoé Willem (illustration) / Bénédicte Delanghe (mise en page)

mercredi 9 mai 2018

Après le héros aux mille et un visages, la femme aux mille et une casquettes


Quand Joseph Campbell écrivait son essai sur les archétypes du mythe, ma mère marchait à peine et elle était loin d'imaginer que sa fille utiliserait un jour le titre de cet ouvrage très sérieux pour tenter de justifier une forme d'hyperactivité ou de procrastination. Longue phrase d'introduction pour vous dire que contrairement à mon annonce fanfaronne et ambitieuse lors de la dernière lettre d'information, le nouveau site de l'école du choc des mots n'est pas encore en ligne. Il avance, il sera joli, mais il n'est pas pour ce mois-ci.

Pourquoi n'ai-je pas tenu cet engagement ? Un petit bilan s'impose.
À quoi ai-je donc bien pu passer mon temps ces dernières sema
ines ?

Cogiter sur Les ateliers d'été d'abord, à Liège (2 jours pour une nouvelle - 23/24 août ) et à Bruxelles (5 jours à propos du roman du 27 au 31 août), autour du  Tarot de l'écrivain. Les inscriptions sont en cours, vérifiez vos disponibilités.

De mon côté, j'ai retravaillé le texte, lancé les tests de mise en page, choisi l'imprimeur pour les cartes, imaginé la pochette pour les protéger... Bonne nouvelle : le tarot sera disponible dès la mi-août.
Le "Pack formation Tarot" comprendra un jeu de 78 cartes envoyé par la poste (frais de port inclus) ; un syllabus au format PDF avec une méthode et plus de cent consignes d'écriture ; une vidéo de prise en mains. Vous souhaitez le commander ? Il vous suffit de verser 35€ sur le compte du Choc des Mots ING BE19 3630 8057 5112 avec la mention "Cours tarot + votre nom de famille" et d'envoyer un mail avec vos coordonnées complètes (nom et adresse) sur lechocdesmots@proximus.be

Préparer la PROGRAMMATION des cycles 2018/2019 de l'école du Choc des Mots ensuite. Ce qui a impliqué de longs conciliabules avec mon agenda et de nouveaux ateliers à créer. Je tiens à souligner le renforcement du partenariat avec la Maison de la Francité pour le laboratoire roman, l'atelier nouvelles en tous genres et ma vie n'est pas un conte de fée, autobiographie créative (tout nouveau). Collaboration également confirmée avec CléA sur l'atelier roman bruxellois et l'Atelier Retravail. Sans oublier ma participation active dans l'asbl CléA, plus dynamique que jamais pour la lecture de vos manuscrits. Si d'aventure vous n'avez jamais écrit et rêvez d'apprendre les bases, l'alphabet de l'écrivain est tout indiqué.

Les inscriptions sont ouvertes et le nombre de places limité, n'hésitez pas à consulter les lieux (Bruxelles, Liège ou Charleroi), dates (lundi, mardi, jeudi ou vendredi) et prix en cliquant sur les liens de ce qui vous intéresse. Une fois que vous avez fait votre choix, vous m'envoyez un petit mail à l'adresse lechocdesmots@proximus.be ou me téléphonez au 0494/439840 et votre place sera gardée.

C'est ça avoir 1001 casquettes ? C'est un peu court, Ariane !

J'ai aussi préparé et animé les ateliers programmés - l'année n'est pas finie. J'ai donné cours. De Gand à Marche ; de Liège à Charleroi en passant par Bruxelles et Mons... Je bouge, je vois du pays, en train, en voiture, à pied... J'ai géré le suivi administratif, payé les factures... Oui, oui, j'ai travaillé et je n'ai pas oublié pendant toutes ces journées de m'amuser, car j'adore mon métier.

Et puis j'ai commencé l'écriture de la troisième saison de la Cabane à Histoires, série d'animation et de fiction pour enfants que je scénarise et qui a reçu l'Emmy Kids Award 2018. Parce que c'est important de continuer à pratiquer les choses que l'on a à coeur de transmettre. À ceux qui se tracassent de savoir où en est mon dernier roman en cours, je peux dire que "ça avance".

J'ai relu et coaché en individuel. J'ai reçu, depuis la dernière fois que je vous ai écrit, trois livres dédicacés avec mon nom dans les remerciements. Deux ont été publiés en autoédition et ne pourront pas arriver jusqu'à vous - j'en suis bien désolée. Un troisième, écrit par Isabelle Luttringer, "Laisse le chant du monde guider tes pas" vaut la peine de rendre visite à votre libraire. Tous ceux à qui je l'ai recommandé jusque là sont ravis du conseil.

Comme je suis aussi une femme, une maman, une fille, une soeur, une amie... je ne me suis pas ennuyée pendant les soirées ou certains jours fériés où j'aurais pu, oui, si je n'avais pas été la femme aux 1001 casquettes, travailler sur le nouveau site. Dites-le moi franchement, décaler un peu l'ouverture du nouveau site, ce n'est pas très grave, si ?

Allez, je vous laisse et j'y retourne.

Bonne écriture à tous !
Ariane

P.S. Les images de casquettes ont été réalisées sur le site Vistaprint, mais je n'en ai commandé aucune. Je dois vous faire un aveu : je n'aime pas trop les casquettes...

samedi 24 mars 2018

Deux livres et un jeu pour écrire et publier votre propre livre !


Le mardi 13 mars, j’ai animé la journée « Nouvelle en tous genres » à la Maison de la Francité comme je le fais une fois par mois. Mon métier, c’est animatrice d’ateliers d’écriture. Cela consiste à déployer chez les participants la motivation à écrire ; créer du lien social grâce à la dynamique du groupe ; permettre un apprentissage en profondeur des techniques d’écriture et rendre autonome les uns et les autres dans leur travail à plus long terme.

En début de soirée, je me suis rendue à Woluwé, au Cook and Book, car mon amie Laurence Ortegat y présentait son livre, « C’est moi qui l’ai écrit ! ». Cette petite phrase est à lire avec une certaine fierté dans l’intonation et si vous tendez l’oreille, vous entendrez peut-être même en sourdine un « Nananananère » d'enfant. Le métier de Laurence, c’est coach d’auteurs.

S’il est quelque chose que Laurence et moi partageons avec une certaine complicité, c’est notre réticence à cuisiner de « bons petits plats ». Dire  avec fierté « C’est moi qui l’ai fait ! » à propos d’entrées ou de desserts sophistiqués, ce n’est pas pour nous. Par contre, en ce qui concerne l’écriture, la relecture, le retravail, la publication et la promotion d’un livre, vous êtes face aux bonnes interlocutrices. Nous sommes insatiables, avons mille idées pour vous titiller et vous conseiller et partageons à ce propos une énergie hors du commun… Bref, vous l’aurez compris, je ne pouvais manquer cette soirée de présentation. D’autant que son livre, j’avais eu la chance de le lire, de le commenter et même de le relire « une dernière fois » avant impression…

J’ai retenu ma respiration quand Laurence a commencé à parler et je guettais chaque réaction dans la salle pendant la présentation, comme s’il s’était agi de mon propre livre. Il faut avouer que j’ai moi aussi un livre en préparation, un livre pour partager mon expérience d’animatrice comme Laurence partage dans le sien celle de coach.  « Le tarot de l’écrivain » est actuellement à la réécriture et à la mise en page, le jeu de cartes à la recherche active d'un imprimeur spécialisé. Le pitch ? « 78 bonnes raisons de vous mettre à écrire, de continuer à écrire ou de terminer un projet d’écriture… 78 bonnes raisons de vous surprendre et d’épater vos amis, vos collègues ou votre famille. Que vous ayez envie d’écrire pour une heure ou pour toute la vie, il sera un de vos meilleurs atouts. »

« Le tarot de l’écrivain », jeu de cartes et consignes, sera prêt dans quelques semaines et deux ateliers sont déjà prévus pour vous montrer l’amplitude de ses possibilités.
  • Les 23 et 24 août, deux jours à Liège pour apprendre à tirer les cartes et écrire une nouvelle - 155 €, tarot compris.
  • Du 27 au 31 août, à Bruxelles, 5 jours pour préparer, poursuivre, finaliser ou analyser l’écriture d’un ROMAN. Qu’il en soit au stade de la gestation, en cours d’écriture ou que le premier jet soit rédigé, cet atelier va vous permettre de faire des pas de géant dans votre projet – 335€, tarot compris.
Intrigué ? Titillé ? Envie de lire, d'écrire, de jouer, de participer à une conférence ou un atelier ?
Vous trouverez toutes les informations pour "Le Tarot de l'écrivain" ICI. Et si vous en êtes à l'étape suivante ou tout au moins souhaitez la préparer, découvrez-en plus sur "C'est moi qui l'ai écrit !" en cliquant ICI.

Dans la prochaine Newsletter, je vous dévoilerai le programme complet de l’école du Choc des Mots pour la rentrée de septembre et surtout, le lien vers le nouveau site.

Bonne écriture à tous !
Ariane